LES HUITRES SERVIES EN DOUZAINE, OUI, MAIS POURQUOI ?

Huîtres, œufs, yaourts… Certains produits alimentaires sont souvent vendus conditionnés par douze. Une habitude venant tout droit du Moyen Âge, utilisée pour son côté pratique. 

A cette époque, les commerçants utilisaient régulièrement le chiffre 12 comme base de calcul. Il s’agit en réalité du nombre de phalanges que l’on peut compter avec le pouce sur les quatre autres doigts de la main.

Une technique optimale si l’autre main est déjà occupée, pour tenir un produit, par exemple. Ce chiffre offre également l’avantage d’être facilement divisible, par 6, 4, 3 et 2. La main libre faisait donc office de «boulier naturel» pour le commerçant. 

Si aujourd’hui les calculettes ou les ordinateurs ont remplacé nos doigts, ce comptage à la douzaine et le conditionnement qui va avec sont restés une tradition chez les ostréiculteurs et les producteurs, dans les grandes surfaces, les restaurants et dans de nombreux endroits et domaines.  

Commandez votre douzaine rien qu’à vous !

Recent Posts

Menu